Depuis le temps que je voulais participer à un des fameux Souaps de la pétillante Mona, voilà qui est chose faîte ici.

Cela fait quelques temps que l'idée de me joindre à un de ces supers 'Souap' me démangeait mais je n'en ai jamais trouvé l'occasion (par manque de temps, d'organisation, timidité ...). Mais celui-ci s'imposait tellement naturellement qu'aucun prétexte à la gomme ne me l'aurait fait manqué (même si je suis dans les dernières !).

Le principe du Souap Dons : l' idée est partie d' une des grandes causes nationales 2009 qui est le don de vie. Par don de moelle osseuse ou don du sang.

Pour ce qui est de donner son sang, ça je le fais déjà chaque fois que l'occasion se présente. Et en ce qui me concerne, l'occasion se présente sous la forme d'un bus qui vient régulièrement se garer sur le parking de mon lieu de travail.

Et puis, Mona s'est dit que l'on pouvait étendre l'idée du don en commençant ce début d'année par un geste de générosité. Voici ce qu'elle nous dit (mais vous pouvez aussi allez lire l'article complet sur son blog ici) :

"ce serait chouette de débuter cette année en donnant quelques minutes et quelques euros (de 10 à 100 000, les assoc acceptent tous les dons et en quelques clics via Internet) à un organisme qui vous tient à cœur et de faire passer la chaîne à travers vos blogs, vos amis".

Excellente idée que voilà ! Pour ma part, j'ai choisi l'opération "Chèque du don", dont vous trouverez tous les détails par ici : http://www.cheque-du-don.com/

cheque

En résumé : on envoi dans une enveloppe spéciale un de ces chèques déjeuner et la société du même nom s'engage à reverser l'intégralité de la somme concernée à cette association qui la répartie en suite entre ces 3 grandes associations : Les restos du coeur, La fondation Abbé Pierre et l'Unicef.

J'ai donc glissé un de mes chèque déjeuné dans l'enveloppe et hop, à la poste. Un modeste don, j'aurais voulu faire plus et surtout tout donner à l' Unicef qui est vraiment important à mes yeux pour son action envers les enfants mais les temps que nous vivons ne me permettent pas de faire autrement. Mais au moins, c'est fait.

Et je vous encourrage à participer, n'hésitez plus, il y a tellement de façon de donner ...